Carré de Lune

Dans un carré de lune, déposé à mes pieds,
Une claire voix chaude, constante et infinie,
S’exprime: caresse au loin; Il faut laisser parler
Le Silence: une à une apparaissent harmonies
Ancestrales, orchestrées, mutiques et patientes.

Dans ce carré de lune, je plongerai ma main.
Cette plage de nuit diffuse un ombre aimante,
Sous laquelle je dors, attendant le matin.

Ici, contours précis et espaces infinis
Se conjuguent sans mots, inlassable réponse,
Simple sourire à notre fébrile agonie,
Main tendue à nos châteaux enlacés de ronces.

Franck

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s