L’Assise Universelle

Les lieux communs de pratique sont souvent autant artificiels que les films d’époque.

En les visionnant, et telle est d’ailleurs l’intention des équipes de réalisation, nous pouvons nous laisser aller à penser que nous vivons effectivement à l’époque, disons, de la reine Victoria.

Dans le cas du film, il s’agit d’une expérience visuelle d’immersion par écran interposé.
Dans le cas du lieu de pratique, le réceptacle à projection est actif. Il stimule tous nos sens et émoustille nos affects. Toutes nos gammes émotionnelles sont ainsi mises en branle.
Les sons, les odeurs… tout y est si réaliste que même les acteurs ignorent souvent leurs rôles.


L’immersion totale que ces lieux proposent tend à gommer les traits de crayon de l’expérience vécue : on en vient à oublier qu’il s’agit d’une expérience.

Il faut ici reconnaître que dans certains cas contribuer, cette immersion peut très bien à faciliter l’emprise sur les esprits.

Je ne suis pas convaincu que l’identification de la pratique à ces facteurs extérieurs, réalistes, sacrés, exotiques ne serve à l’approfondissement de la posture.

Dans ces cadres formels, à l’identité marquée où déambulent les initiés, les aspirant-initiés, les maîtres et les aspirants-maîtres, l’homme qui s’assoit peut finir par croire qu’avec une couche de vêtements supplémentaires, il gagne en “épaisseur spirituelle”.

Alors il faudra découvrir la pratique transparente, l’assise universelle et nue.
Sur les routes balisées où le marcheur plein d’allant déploie une ferveur juvénile à décoder les signes, à se signer des codes, à tisser dans le frêle et fragile tissu de la spiritualité les épaisses nattes d’histoire, de culture, de langue et de tradition.
Saura-t-il renouer avec la fibre initiale ?

Franck Joseph

©FJ August 2019

Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Ce contenu est rendu possible à travers vos Participations
Merci à tous de permettre la continuité de ce projet.

Faire un Don

Un commentaire

  1. C’est Lui qui s’assoit en nous.
    C’est cela la réalité de L’Assise.
    Quand notre corps-siège devient Son Assise, nous le savons. De fait, Il nous donne à le savoir.
    C’est un bouleversement sensoriel et mental tellement intense.
    Les méditations en L’Intention de Reliance donne une Architecture spécifique.
    Personne ne le dit, ou très peu.
    Si nous ne sommes pas en cette pratique traditionnelle, tel que nous l’a maintes fois rappelé René Guénon, pour ne citer que lui, cela risque même d’être dangereux. Notre Corps-Matière doit se préparer…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s