A ta Hauteur 

Puissent ces mots vagabonds s’arrêter quelques instants à la porte de celui qui n’en a pas.
Puisse-t-il les lire aux siens, et les remettre au vent..


Il faut dire, aussi
Il faut dire, surtout
Il faut dire, avant tout, que j’ai du mal à accepter l’amour fou que tu me donnes.

Si je te fais l’impression de ne pas t’aimer, en étant froid, rigide, implacable,

C’est qu’en réalité je ne m’aime pas.
Et l’amour que tu déverses me rappelle à quel point je ne m’aime pas.
Rien n’est plus facile que d’ouvrir les bras et d’accepter ce que par défaut,
sans condition et quoique je fasse, tu persistes à me donner.

De cet amour en retour, toi aussi tu aurais bien besoin
Et ne recevant rien, ou si peu, tu ne t’arrêtes pas pour autant.

Ne pouvant confronter ce fond
Je souligne la forme, encore et encore.
Le cadre, la discipline, la rigueur,

J’aimerais me tenir à ta hauteur
Et ouvrir les vannes de mon cœur.

Franck Joseph

©FJ Feb 2020

Books available here : RECUEILS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s