Vampires : Dans les Boues de la Peur

Une des mares d’entraves les plus gluantes dans lesquelles le pèlerin spirituel peut s’embourber est habitée par les spectres de la peur.

Les êtres d’identité revendiquent vainement leur appartenance à tel ou tel courant religieux et hantent l’esprit du pèlerin en brandissant les pires images déformantes, travers qu’il pourrait faire courir à son âme s’il ne suivait pas les chemins qu’ils ont eux-mêmes suivis, précisément ceux qui les ont menés là où il se trouvent : au Royaume des Peurs.

Étonnamment, ils n’ont pas la moindre idée d’habiter ce royaume médiéval. Pour peu que l’on puisse interrompre leur flot de questions accusatrices et “dubitogènes” (semeuse de doute) pour les interroger sur leur lieu de résidence, ils répondent, la voix claire et forte : “Nous habitons l’Empire des Vertus et de la Rectitude la même voie que tu dois suivre”.

Cette méprise douloureuse et bruyante du pèlerin qui doit la subir et l’origine de la hauteur de leur verbe…

S’ils devaient percevoir les formules des huiles
dans ces acides bassins de peur
qu’ils déversent et qui les rongent tous,
ils y liraient la carence en humilité

— non pas celle qu’ils feignent et affichent, pensant désamorcer toute argumentation contraire qui naîtrait chez les esprits frais — et le manque d’intimité qui leur cause tant de souffrance sourde.

L’intimité à soi, l’intimité au Soi, les onctions du divin.

Si le pèlerin tombe dans les boues des bassins de la peur, il cessera son cheminement.
S’il y demeure trop longtemps, et commence à se satisfaire de ses propres vues,
s’il parvient à emboîter quelques concepts savants, il ne tardera pas à pourchasser l’hérésie fantasmée… Pensant toujours rectifier l’autre pour ne pas voir le cirque de ces circonstance propres.

Il s’agit d’un phénomène de vampirisation. Il commence par être mordu par une question identitaire : Suis- je aimé de Dieu ? Suis-je un chemin reconnu ? Ai-je correctement validé mon carton à chacune des balises ?

L’angoisse inhibitrice qu’il connaîtra s’apaisera dans les morsures morbides qu’il se mettra lui-même à donner à ceux chez qui il percevra une liberté temporairement fragilisée.

Dieu aime
Il n’a pas de chemin
Tenir un checkpoint est sûrement
Le plus pauvre des niveaux d’expérience.

Franck Joseph
©FJ April 2020 All rights reserved.
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Soutien et Participation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s