Simplifier sa Vie (1/2)

Simplifier sa vie
Comme on simplifie une équation.
Jusqu’à ne plus avoir que quelques termes
Compréhensibles en un regard.

Au premier regard, quels sont les termes de ma vie ?
C’est en des termes bien trop complexes qu’elle s’exprime aujourd’hui,
La simplification hurle maintenant son urgence…Saurais-je simplifier les termes de ma vie, à quelques tôles, quelques planches, quelques tissus, quelques astuces bien pensées.

Le patrimoine est un luxe pour myopes — ignorant l’échéance de perte obligatoire.
L’accumulation est une occupation de presbytes, qui ne voient pas la lave couler entre leurs maisons et préfèrent palper, tâter, plaquer et jeter par dessus leurs épaules dans leurs hottes trouées.

La plus grande des libertés est de n’avoir plus rien que ces quelques tôles, planches, tissus et astuces.
Aussi, j’ai hâte de me délester des actions d’investissement au quotidien dans les travaux de la maison, dans l’épargne pour les vieux jours, dans ce que je dois défendre devant les attaques potentielles de hyènes presbytes ou des rats myopes.

Comment me délester ?
En les traitant sans intérêt, sans calcul ni optimisation quelconque, ceci plutôt que cela, en observant le non-attachement racine.
En ne les traitant pas : cesser de produire ce que le temps déroule sans égard, dans un sens ou dans l’autre.

Les deux positionnements n’en sont en réalité qu’un seul.
Avec l’âge avançant, je possède de moins en moins. C’est le sens de la sagesse.

J’éprouve un sentiment croissant d’étouffement lorsqu’il me faut interagir avec des personnes dont les termes de l’équation de vie sont sophistiqués.. Cela m’ennuie, m’afflige, me fait souffrir…

Pour eux, piégés dans leur réseau de représentations des choses du monde,
Pour moi, piégé par eux.

Franck Joseph

©FJ April 2020 All rights reserved.

Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS
Participation

Un commentaire

  1. Et tu ne simplifies pas !
    Tu clarifies.
    Tu fais entrer la lumière dans la complexité qui est la vie elle même
    La simplification, réduit aux éléments simples, à la décomposition à la mort.

    Alors que vive ta clarification entre le vie et le surplus qui alourdi et enlise !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s