Qu’Est-Ce Donc Que Tu « Aimes » ?

Le clic partage une similarité avec le clavecin.
Lorsque le musicien appuie de son toucher le plus délicat, le son demeure à la même intensité que s’il avait – plus ou moins – heurté le clavier de toutes ses forces.
Le son sort ou ne sort pas.
La binarité du clic ne permet pas la nuance d’un avis de sagesse.

En face du clic, les interfaces de retour ou d’échanges ne laissent pas la place à l’expression d’autre chose que cette même binarité.

 Derrière l’activation du “j’aime”, impossible en effet de savoir s’il se cache :

-une approbation franche et sincère,
-un ralliement par mimétisme,
-un investissement social dans les valeurs les plus en vue,
-un simple hochement de tête de politesse,
-un témoignage du passage sur la page,
– …


Une telle imprécision suffit à elle seule à rendre l’acte de communication inexploitable par le receveur d’un tel message.
Il ne lui reste qu’une donnée objective : le nombre de « j’aime » sur lequel il est libre de projeter le lecteur qu’il trouvera le plus satisfaisant à ses yeux.
Lorsque cette même imprécision devient la norme pour les acteurs de ces réseaux sociaux, quelle est alors l’authenticité de la communication ?


Franck Joseph
©FJ May 2021 – All Rights Reserved
Articles are available as books and e-books : RECUEILS
This content is made possible through your Participations
Many thanks to all.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s