Gardez-le Bien, Votre Pouvoir !

English Version

Gardez-le bien, votre pouvoir !
Gardez-le bien et par pitié, arrêtez de me l’agiter sous le nez.

Je sais bien que vous n’y entendez rien. Mais je n’en veux pas : il me donne la nausée.
Aussi, si vous ne voulez pas que mon acidité vienne salir vos chaussures pointues, arrêtez de me l’agiter sous le nez !

Et puisque  vraiment, vous n’y entendez rien, laissez-moi.
Je fais semblant et tout va bien.

Cessez de faire traîner vos yeux graisseux de veaux sur moi,
Cessez.

Laissez moi continuer à faire semblant dans la douleur.
Dans la douleur, laissez moi.
Dans la douleur des pointes des piques d’estomac
l’émotion, le silence,
Me vont.

La vie intérieure
me fait aller.

Mais l’ampleur de mon cœur
Les canyons où je m’ébats
Vous restent encore pour les siècles à venir,
Impraticables et invisibles.

Et quand je marche en tristesse
Dans le froid humide de l’automne
Vous ne savez rien de ma joie

Et quand, fantômatique,
Je traverse, les scènes successives
Où vous vous répandez,

Vous ne connaissez pas
L’acuité de ma vie

Franck Joseph

©FJ Sept. 2020
L’ensemble des articles est disponible au format livre papier et e-book :RECUEILS.
Merci à tous de permettre la continuation de ce projet par vos soutiens et participations

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s