Pas le Centre

 Cela fait beaucoup de bien de découvrir, un soir de zazen, que l’on est pas le centre de tout.

Les choses s’agencent, comme elles s’agencent,
sans pour autant qu’un immonde complot à notre encontre ne soit planté en leur sein.
Les évènements tournent, comme ils soutiennent,
sans pour autant déboucher sur un déroulement en notre faveur, ou qu’il ne s’agisse de l’univers chantant nos louanges.

Je ne suis pas le centre de tout. Et quand cesse la relecture des composantes de la réalité sous un prisme autocentré, l’apaisement est salvateur.
Et, s’il est bon de disparaître de l’échiquier, il est encore plus doux de voir que nous n’avons jamais été envisagé comme un pièce de ce jeu.

Franck Joseph

©FJ Sept. 2020 All rights reserved.

Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Ce contenu est rendu possible à travers vos Participations ou Don
Merci à tous de permettre la continuation de ce projet.

Un commentaire

  1. « il est encore plus doux de voir que nous n’avons jamais été envisagé comme un pièce de ce jeu »
    Oui, envisagé (prendre visage – personne) comme un inattendu « aimable » donnant le sens du temps et pour finir, en sortir de ce temps, cependant l’amour EST !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s