Le Zen Sait Cela

Du fond de sa nuit, il pose la main sur le carnet
Comme l’aspérité de la paroi que la main agrippe,
Désespérée, et sauve le corps le corps entier dans sa chute.

Toucher le réel, pour mettre fin au vertige,
Le geste de désespoir, sauve l’homme tout entier.
Les fixations géométriques volent en éclat
Au contact de la main sur l’objet
L’incarnation stoppe la chute net.

La joie qui en découle est celle de l’ultime recours
Auquel plus personne ne croyait.
Contre toute attente, le geste sauve.
Et d’instant en instant, le pouvoir est le même.

L’être tout entier se projette dans le geste,
Il habite alors celui qui se dilue
Dans les courants violents ou les bassins stagnants.

Le Zen sait cela.
L’Homme doit le découvrir
Encore et encore.



©FJ March 2021 : RECUEILS©FJ April 2022
RecueilsParticipations
Telegram (Publications et Invitations à la Pratique)
Merci à tous…

2 commentaires

  1. J aime la phrase , »toucher au réel pour mettre fin au vertige »quand je ne vais pas bien c’est bien me concentrer sur les petites choses du monde réel sensible qui coupe court aux ruminations mortifères et me raccroche â la vie. Merci Franck et bonne journée !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s