« La religion, c’est pour les enfants » (3/3)

La vie spirituelle peut aussi être investiguée de manière brute, sans filtre narratif, sans les rocambolesques retournements de situations connus par d’autres, sans les périples et les récits d’aventuriers d’antan.

La pratique est alors une voie exigeante, de solitude et de courage. Les vents du doute y sont bien plus puissants que ceux que rencontrera le pélerins des sentiers en vallée.

Les joies y sont aussi moins artificielles, moins induites.

Et le baume dont elles parent le coeur est un onguent de vérité.

© ndraw@protonmail.com April 2022
RecueilsParticipations
Telegram (Publications et Pratique)
Many thanks to all

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s