Le Biais de la Cloison 

La conscience de surface souhaite avant tout ne pas se voir désinvestir,
Elle guette avec tant de fébrilité le désengagement des forces qui l’animent et leur migration pour des couches plus profondes, qu’elle parvient à se dédoubler, à dresser une cloison transparente, à cloisonner son propre espace.

Par cette division, alors que nous nous tenons de l’un des cotés de la cloison pour observer l’autre, à nous convaincre que nous sommes dans les couches profondes, à observer le mental.
L’indicateur que nous sommes victimes du biais de la cloison est l’énergie psychique que nous dépensont pour maintenir le subterfuge en place.

©FJ April 2022
RecueilsParticipations
Telegram (Publications et Pratique)
Many thanks to all

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s