Amarres

Elle lui remit la feuille pliée en quatre, sachant qu’il la prendrait par habitude de la politesse.

« Cela n’a l’air de rien, pourtant, si tu t’approches suffisamment, tu y verras le fond de mon cœur. »

Au cours de leurs conversations, elle avait remarqué l’éclat de ses yeux face à certaines de ses phrases. Il recueillait ce qu’il y avait de plus universel.

Avant qu’il ne l’enfonce dans sa poche puis ne tourne les talons sans rien dire, elle saisit son bras.

–        « Cette phrase sur le papier, elle est vraie pour tout le monde, tout le temps. »

Ses yeux cherchaient un ancrage dans le paysage monochrome du bord de mer et il monta dans le bateau sans la regarder.

Franck Joseph



©FJ Nov 2014
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s