Monstres et Compagnie

Un des marqueurs les plus certains du cheminement vers une plus grande maturité psychologique donc spirituelle est la reconnaissance que les monstres de l’enfance, sont des monstres…pour l’enfance et que l’aspect effrayant qu’ils avaient alors est surtout imputable à un ballon de baudruche tapissé de pics, gonflé à l’air de la souffrance. L’enfant voit le ballon imposant et craint les pics, l’adulte perçoit la souffrance emprisonnée et prie pour qu’elle soit expirée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s