Textes-Îles

A force de traîner dans l’atelier,
Même la plus inutile des bobines
Ou la plus saugrenue des fibres
Finit par se laisser tisser.

De jour, sur l’étal aux textes-îles
L’histoire des fils est trop complexe.
Et les étoffes mélangées.

Mais le tissu est le tissu.
Autant qu’il réchauffe quelqu’un.

Franck

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s