Rivière Sauvage 

Il arrive que les cailloux du fond de la rivière soient remués par la vigueur du courant. 

Alors, certains remercient l’eau pour les avoir laissé voir au travers d’eux et les avoir délogés de leur ensablement. 

D’autres se prennent pour la force du torrent et s’amoncellent en chapellesIls prêchent au gravier stupide, aux poissons qui passent. Mais surtout, ils prêchent pour eux-mêmes. 

Seul le caillou mobile, flottant au gré des flots, pourrait leur poser la question de savoir pourquoi il est si important pour eux de s’entendre prêcher.

Franck 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s