Thich Nhat Hanh et la Mouche

La mouche sur ma page
ajoute une dimension
aux mots

Ils deviennent impuissants
à dire ce qu’elle montre
en frottant ses deux pattes

puis en me laissant seul,
avec les mots endormi(s)

posée puis envolée,
est-elle déjà partie ?

Franck Joseph

©FJ Apr 2018
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s