Dénouer le Corps, Dénouer l’Esprit (note)

La fixation mentale sur un schéma passé et l’appréhension circulaire d’un schéma futur, s’accompagnent toujours d’une crispation, même mineure, à un endroit clé du corps.
Il semble que celui ci fasse écho de manière physique à la crispation qui s’opère au niveau psychique.
Le corps en proposant cette expression nous tend ainsi le bout du fil.
Il nous suffit de le tirer pour dénouer l’autre coté de la corde.
La respiration accompagne ce fil de manière si proche, qu’il se pourrait fort bien que la ficelle en soit tissée.

Tirer sur le fil, c’est prendre conscience du blocage dans le corps.
Dénouer, c’est rendre sa fluidité au flux mental.

Ainsi, en écoutant le corps, je ne fais rien d’autre qu’agir sur le mental.

Franck Joseph


©F.J oct 2018

Lien vers les Recueils en version papier :  RECUEILS

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s