Sous le Regard du Maître

Sur son coussin posé, je ne suis pas convaincu que son cœur vous suive dans les dédales où vos âmes s’alambiquent.
Il y a bien longtemps qu’il n’emprunte plus ces autoroutes nouées.

Entre deux courses folles, il vous accueille volontiers et vous laisse déplier vos peines.
Son sourire les essore.

Il patiente au travers des gesticulations et sait voir derrière les sourcils froncés
de l’attention feinte ou de l’effort pointu,
les hommes qui se noient.

Derrière les mains jointes en monstration codée, il lit l’appel à l’aide.
Mieux que quiconque, il laisse résonner tous les mots d’ornements, diamants de plastique, dans les filets des conceptions.

S’il sait attendre que tout s’épuise et s’apaise, c’est qu’il demeure déjà au centre du Samadhi.

Franck Joseph

Version audio disponible ici :
https://www.youtube.com/watch?v=YszGfhI4r9I

 

©FJ Mar 2019
Merci pour votre Soutien  et vos Participations

Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s