La Réalité Philharmonique

Version audio disponible en fin d’article.


« Vanité des vanités, tout n’est que vanité . »

Même toi qui brises tout et ne respectes rien.
Toi qui piétines le beau, qui tutoies les anciens et te ries des sagesses ancestrales…
Toi qui pourfends celui qui picore, comme celui qui pérore…
Toi non plus, tu n’as rien inventé.

« Rien de neuf sous le soleil. »

Tu es la forme prise par l’énergie éternelle qui t’anime en cet instant.
Elle s’exprime par tes mots et tes pensées comme elle s’exprimera par d’autres vecteurs lorsque toi-même offriras ta voix à des musiques d’ailleurs. Le chant se chante depuis toujours.
Et lorsque tu la délaisses, ta partition est investie par un autre ténor, tout aussi flamboyant, tout aussi convaincu.

Car il faut que le réel soit, que la musique se joue.
Il est sain que le musicien, habitué à sa partie, lève parfois la tête pour s’apercevoir que, contrairement à ce qu’il peut lui arriver de penser, il ne l’a pas écrite.
S’il pose alors son archet, un autre s’en saisira sans que la musique n’en pâtisse.

Comme il est merveilleux de pouvoir se détacher de notre partition et de notre instrument,
Pour sortir de scène et rejoindre le public.
Merveilleux encore, d’être assis parmi ces gens en ayant été musicien passionné, et de profiter des nuances d’expression de la réalité philharmonique.

 

Franck Joseph

©FJ Mar 2019

Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s