Comprendre

En réalité, on ne comprend jamais rien.
On intègre ce que l’on sait déjà.
Ce qui résonne avec ce que nous sommes devient nous.
Ce que nous « comprenons » était déjà nous avant que nous ayons le sentiment de le comprendre.
Ce point d’intégration crée la fiction de dualité des courbes :

-ce que nous sommes
-ce qui devient nous

… Quand en réalité, tout est fluide et unifié.

Le retour de conscience sur le point de croisement est ce que nous nommons compréhension.
Ce point n’existe pas, il est structuration a posteriori.
Mais il y avait déjà unité avant que nous ne le percevions.
Ce retour de conscience permet la verbalisation de l’intégration.

Franck Joseph

©FJ May 2019 (texte et photo)
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s