Verdict

Par l’assise en zazen,
je choisis le non lieu
et clos ainsi le procès.

En réalité, par le non-lieu, j’extrais le faux du vrai.
Le non-lieu n’est pas une fuite mais une opération de transcendance…
Entrer le non-lieu, laisser le non lieu nous asseoir.
Le non lieu est en réalité l’issue de tous les procès.
Tous ces procès n’ont pas lieu d’être.

d’intention
d’intention verbale
et autres processus
habiter le non lieu

Voilà la contradiction qui se résout dans la pratique de l’assise.
A partir du moment où elle se résout, la pratique cesse d’être une pratique.

Franck Joseph

©FJ June 2019

Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s