La Saveur du Logique

La vision qu’offrent les sens ne permet pas une approche fiable de la réalité.
Le critère d’opérationnel, de fonctionnel ne vaut pas objectivité.

Qu’en est-il de la rationalité, du raisonnement, de la logique que nous sommes censés partager communément ?
Quiconque a travaillé auprès des jeunes enfants, ou de populations au psychisme non conventionnel sait que des raisonnements alternatifs et non validés par les fonctionnements cognitifs habituels peuvent tout autant déboucher sur des conclusions à rationalités variables.

Ces opérations cognitives relèvent de l’expérience psychique que la tradition bouddhiste inclut dans les informations sensorielles, et n’est pas davantage susceptible d’offrir satisfaction dans la quête de l’ultime que ne le sont les cinq sens usuels. Pour un esprit occidental, ce regroupement du psychologique et du sensoriel semble assez saugrenu.
En soi, il est riche d’enseignement quant à l’égale inaptitude de ces deux aspects à refléter le réel.

Avant d’aller plus loin, s’insère la nécessité de questionner l’existence d’une perception ultime. Et celle de mentionner au passage l’inaptitude essentielle du langage et du raisonnement à apporter une réponse, puisque chaque appréciation, émanant nécessairement du sujet orateur faisant usage de logique, sera indéniablement frappée du sceau de subjectivité;
La subjectivité des contenus sémantiques est généralement assez communément reconnue : ce dont un individu charge tel ou tel mot diffère sensiblement de ce qu’un autre associe à ce même mot.

L’enjeu réside davantage dans ce second constat :
Si l’on y prête une attention suffisante, il est possible de s’apercevoir que même la logique relève d’une perception associée à une émotion familière. Parlons ici, d’un goût de rationalité auquel nous avons été éduqués. Cette émotion-saveur est suffisante pour opérer efficacement au niveau fonctionnel.
Pour autant, elle est un effet de la mise en contact de notre environnement avec l’un des sens (cognitif/émotionnel/sensoriel)

Comme tout ce qui à trait à la l’expérience sensorielle, la saveur du raisonnement supporté par l’outil langagier finit forcément dans l’une de ces voies sans issue –Autosatisfaction, Auto-contemplation stérile, qui, ad infinitum, confirme le confirmable, dans le miroir de son propre regard, ou de sa propre insatisfaction.


Franck Joseph

© FJ Oct 2019. All rights reserved.

Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s