Deux Pieds dans le Vide

As-tu touché le point où tout ce que tu as fait,
cette assise assidue,
tous les enseignements reçus
les millions de kilomètres de lignes parcourues
ne te sont plus d’aucune utilité ?


Là, tu as beau les saisir et les convoquer,
ils fondent avant même que tu ne puisses appliquer le début d’une technique,
que tu n’ en balbuties le commencement d’une référence.

Tu te tiens les deux pieds au bord du précipice

L’immensité de ton désarroi même ne peut se poser
et tu n’as pas encore sauté…

Là, aux confins de ce chemin perdu,
tu es à quelques millimètres du début de la non pratique éternelle.

Derrière ce fond de néant, tu la pressens sans la connaître encore.
derrière ce vertige imposé, que tu te flanques sans crier gare
à la pointe du non sens,
il n’est que la confiance qui tu portes au travers des vents se levant au cœur même du vide.


Là où la quête du tout t’a conduit,
seul le rien se devine.


A ce silence, l’effroi devant l’émiettement
des projets de conquête masqués chancelle déjà.


La foi inexplicable dans la non connaissance,

Le poids sur le pied antérieur,
un pied, puis l’autre

La rupture de la poche des eaux

va, écoule toi sans retour.

 

 

Franck Joseph

©FJ Nov 2019 
All rights reserved.

Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s