Avis aux Gardiens de Portes

Il ne supportait pas de se sentir coincé, et ce, depuis sa naissance.
Il fallait qu’il s’extraie par tous les moyens possibles, y compris les plus illisibles aux yeux des différents intervenants.

Et toute situation lui faisait l’effet d’un tunnel étroit où il ne pouvait plus se retourner comme il le souhaitait.
Le paradoxe étant qu’à force de se désengager de tous les couloirs qui s’offraient lui, il se contraignait à ne jamais déboucher sur aucune des salles que ces couloirs distribuaient.

En refusant la contrainte de mouvement, les contentions d’usages, il se condamnait  à l’immobilisme.
Du moins, c’est ainsi qu’il apparaissait au regard des gardiens de couloirs et surveillants de portes…

 

Il résidait en réalité au delà des naissances et des morts et ne pouvait encore se résoudre aux jeux sordides de ces dichotomies.
Il était déjà né, qu’irait-il chercher dans les promesses des salles d’accouchement ?
Il était déjà mort, qu’avait-il besoin de s’étouffer encore ? 

Franck Joseph

©FJ December 2019 
All rights reserved.

Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS
Soutien, Participations
ou
Don

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s