L’Amie-Vie

Avec l’unité de vie qui avance, elle semble moins nous appesantir : les possibles qui se referment naturellement sont étrangement un important facteur d’apaisement.

Au goulot d’étranglement de la mi-vie, celle ci semble alors moins m’appartenir puisque les choix que j’ai à faire quant à son orientation se réduisent continuellement.

Parallèlement, elle semble m’appartenir davantage puisque du fait de la réduction de mes champs d’influence, je peux la recentrer sans déséquilibre sur les éléments de cœur :

Les autres, la vie spirituelle, la respiration, l’instant, la joie simple.

Les oscillations des regrets, des remords sont amoindris par la réduction de mon pouvoir d’influence. La valeur dont j’investissais chaque acte auparavant est moindre désormais, et la liberté de vaquer, d’écouter, d’attendre … retrouve le sens que lui donnait dans mes vertes années — ce que j’appelais alors le propre de la jeunesse — le luxe de perdre mon temps...

Franck Joseph
©FJ June 2020 All rights reserved.
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS
Ce contenu est rendu possible à travers vos Participations
Merci à tous de permettre la continuité de ce projet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s