La Paupière

Lorsque l’Oeil-Front s’ouvre grand
Le jaune doux et clair s’y déverse

Sans le temps — il y coulait déjà,
Il ne peut s’affadir…

Il baigne l’être et le cœur
D’amour et de fraîcheur.

Depuis cette Lumière plantée
Les mots n’ont pas besoin de naître

A ce rayon,
Les pensées ne peuvent s’accrocher.

Franck Joseph

©FJ June 2020 All rights reserved.
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS
Ce contenu est rendu possible à travers vos Participations
Merci à tous de permettre la continuité de ce projet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s