Dans le Sillage de l’éveil

La progression (qui n’en est pas une) sur l’axe d’éveil (qui n’en est pas un) s’accompagne potentiellement de manifestations désagréables.
Celles-ci peuvent s’exprimer à des degrés divers et concerner les sphères physiques ou psychiques.

Nous pouvons envisager ces différents désagréments comme la conséquence de l’accroissement au niveau de la vélocité de la conscience qui accompagne nécessairement le processus d’éveil.


Quel que soit l’embranchement du chemin que le pratiquant à emprunté, à mesure qu’il s’approche des ramifications plurielles vers la singularisation, du pittoresque du particulier vers l’universel, le pratiquant est doté de davantage de vélocité dans la capacité qu’à sa conscience à s’incarner ici ou là, dans telle ou telle dimension.

Ici je ne parle pas nécessairement de dimension ou d’incarnation au sens surnaturel ou métaphysique, mais bien des différentes manières d’exister dans son corps, dans son espace directe. Il est probable que plusieurs phénomènes, jusque là présents mais cantonnés sous les radars de sa conscience soient dorénavant visités par celle-ci.

Par la mise en branle des rouages de l’éveil, la conscience voit son champ d’investigation élargi.

Alors, elle investigue….
Et peut retrouver dans son spectre des éléments qu’y n’y apparaissaient auparavant pas : une tendance psychologique peu flatteuse, une habitude peu valorisante, une sensibilité physique ou une fragilité qui frappait à sa porte et à qui l’on a ouvert sans qu’elle ne s’y attende plus.

Il peut être nécessaire de se remémorer que le propre de la conscience est l’accueil.
Intrinsèquement celui-ci appelle à l’absence de limite.
Appliquons doucement cette capacité d’accueil sur les éléments ainsi découverts.

Demeurons dans la connaissance qu’il n’est rien qui puisse ne pas être accueilli, rien qui puisse même s’il faut changer d’echelle, ne pas s’atténuer, disparaître, se taire, souvenons-nous que la sagesse ne réside pas tant dans la connaissance de cette réalité que dans la demeure d’où elle s’opère.

Franck Joseph
©FJ June 2020 All rights reserved.
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS
Ce contenu est rendu possible à travers vos Participations
Merci à tous de permettre la continuité de ce projet.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s