Poignée de Lettres

Quand les vents froids de la nuit ont desséché chacune des couches qui te recouvrent,
Tremblant sous les assauts de glace, la peau craquelle et commence à se déchirer.
En lambeaux de toi-même, quels sont les mots qui viennent alors à la bouche ?

Ces mots brandis au gigantesque désespoir, sont-ils les racines du vrai,

Ce qui demeure quand tout s’effondre ?
Ou parlent-ils depuis le centre de la peur ?


Sont-ils l’inscription sur la médaille du cœur,
Ou la branche de lettres que l’on agrippe,

Entre l’arête de la montagne et le sol ?

Sagesse profonde ou réflexe infantile,

Ces quelques poignées de lettres jetées
Sont alors tout ce que j’ai.

Franck‌ ‌Joseph‌ ‌ 

©FJ‌ ‌July ‌2020‌
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS
Ce contenu est rendu possible à travers vos Participations
Merci à tous de permettre la continuité de ce projet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s