Bénédiction de l’Agacement

En Zazen, c’est souvent la distraction qui rappelle à l’ordre, l’objet qui tombe, et nous échappe de la torpeur.
Le pratiquant qui tousse, renifle, avale sa salive :
Il nous pousse par-dessus bord de l’embarcation des pensées que nous avons rejointes sans même le remarquer.

Par inadvertance, le paquebot des pensées nous à hissés à son bord…
Par cet évènement extérieur, nous regagnons les flots.

Plutôt que l’agacement, ressentons de la gratitude pour les bruits gastriques, les téléphones restés en vibreur, les retardataires qui s’apprêtent longuement avant de venir s’asseoir : ils sont autant de clochettes de pleine conscience.

Cet agacement ressenti parfois est la marque de l’accueil incapable de s’opérer.
Pour cet indicateur fiable et protéiforme, une borne honnête sur le chemin, offrons nos remerciements.

Franck Joseph
©FJ June 2021 – All Rights Reserved
Articles are available as books and e-books : RECUEILS
This content is made possible through your Participations
Many thanks to all.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s