L’Enseignement de Transparence

Je sais que tu vois
Au travers de ces murs et que tu n’y peux rien.
Je connais ta souffrance quand, réunis et l’air emprunté,
Ils commentent ad nauseam les tableaux accrochés
Et les reflets du papier peint,
Qu’ils accusent ton regard lointain et tes mots distants
D’inaptitude au fonctionnement.

Laisse les se perdre, ils te trouveront,
Laisse les s’approcher de la texture des cloisons
Au plus près, elles deviennent l’enseignement de transparence
Et se dissolvent.
Laisse le tamis des murs percés filtrer les courageux
Et les aventuriers de conscience.

Dans les mains, les statuettes de pierre
Se réduisent en sable
Dans ton dos, les commentaires infinis
Des négociants en bibelots
Déjà t’accusent d’irrespect et d’ignorance.
Ici encore, je connais ta souffrance.

Laisse les s’arranger en petites affaires
Laisse leurs vies tourbillonnantes
Et leurs édifices s’écrouler.

Laisse les s’embourber, s’ensevelir de glaise morte,
Continue de rendre aux vents le sable des rivages,
De faire danser tes doigts libres et savants,
Dans les brises du large.

Franck Joseph

©FJ April 2020All rights reserved.
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS
Soutien et Participation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s