Dis-moi ce que tu aurais fait

Cette déferlante qui te colle la face contre les cailloux du fond de mer,  
N’est rien d’autre que le flux des pensées qui passent et repassent
Et sur lequel tu embarques.
Aussi étrange que tout cela puisse te sembler,
Personne ne te contraint vraiment à cette sauvage embardée.
Elle te happe et te déporte, te fracasse à l’occasion
Et te laisse en tas de planches, à la dérive.

Pourtant, une part de toi la choisit,
Même si tu sais que de l’autre côté du mur de vagues
Il n’est aucune solution à la quête que tu penses devoir conduire.
C’est parce que quelque chose en toi cherche encore la réponse

que tu te laisses sciemment transporter sur l’onde de choc du chaos.

Mais de l’autre côté, là où l’onde te souffle, aucune réponse.
De l’épuisement, du désarroi, du trouble qui s’accroît.
Il faut qu’en toi l’acceptation se fasse pour que la vague murale se déconstruise à ta vue,

qu’elle n’ait plus rien à proposer si ce n’est quelques gouttelettes vite vaporisées.

Tu auras alors cessé de croire aux réponses, car les questions auront cessé.
En toi, à ce jour, la fébrilité encore maintient et supporte ces questions.

Sans cette anxiété sous jacente, elles n’ont plus d’ossature
et retombent en friperies d’un autre âge,
dans l’attente de nourrir la terre de leurs poussières.

Vois-tu enfin que tu es victime de l’illusion du temps qui coud les tissus des époques d’antan aux haillons du présent, et appelle l’ensemble toi-vêtement.

Mais tu n’es plus cela.
Il faut aussi faire place à la possibilité que tu ne l’aies jamais été.
Aussi, pourquoi te tortures-tu avec un tel acharnement ?

Il n’est de liberté possible que dans le spectre de lumière..
Et dans la lumière de l’éveil, il n’est de choix qu’éclairé.

Quand la conscience est prisonnière
Qu’elle est privée de lumière
Il n’est que des nécessités


Qu’aurais-tu fais de différent ?
En étant celui que étais, sachant, croyant, tout ce que tu savais, croyais
Dis moi ce que tu aurais fait
.

Franck Joseph
©FJ Oct. 2020All rights reserved.
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS
Soutien et Participation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s