Suffering Arena

The one who has ears will know for sure that every time I give myself over to gossips,
every time I slander,
I lock the other in a filthy swirl of dry and sour words,
I do not talk, in reality, about anything else but my own suffering, my own difficulties to simply be,
I talk about my own insecurities.

I know that every time I indulge in criticizing or put somebody down, I dig the arena of suffering a bit deeper.

©FJ Nov 2021
RECUEILS/ Participations
Telegram (Publications et Pratique)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s