Symphonie de l’Accueil

Cuillère dans la poudre de café
Café qui tombe dans la tasse
Eau chaude qui se verse dans la tasse.

Cuillère dans la tasse
Cuillère dans la tasse
Cuillère dans la tasse
Cuillère posée.

Main gauche le long du papier
En duo avec le stylo qui gratte la surface.

Un pas, un pas, un pas,
Concert permanent
Dans une délicatesse infinie
Il se joue.
Le sourd appelle le bruit
Les brutes, les ignorants, craignent l’ennui

Clapotis des objets dans les mains
Moteurs évanescents au lointain


Et mon cœur
En métronome
Jusqu’à la dernière goutte
T’attend


Franck Joseph

©FJ Jan 2021 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s