Le Bouddhisme Parasite

Version Audio : sur Telegram ou Odysee

Ce n’est pas parce que le Zen s’adosse assez facilement au Bouddhisme,
que le Zen est Bouddhiste.

Le Zen, qui accepte tout, accepte le Bouddhisme d’autant plus facilement que ce dernier vient s’y mouler avec aisance et ne lui cause pas de désagrément majeur.

Il est un parasite discret et respectueux de l’hôte.
Pour autant, le temps venu — le temps viendra, où le Zen, quelque soit le nom qu’on lui donnera collectivement et quelque soit la reconnaissance qu’on lui donnera au niveau individuel,
Le temps viendra où le Zen s’en défaira.

Soit d’un leger coup d’épaule, si celui-ci devient envahissant ou oppressant
Soit que le parasite Bouddhiste manque de vigilance, est devenu trop lourd et ne tombe tout seul.
Soit encore qu’il cesse d’être quelque chose que l’on nomme Bouddhisme
Et se délite de lui-même.

©FJ August 2022
Groupe de Pratique
RecueilsParticipations
Merci à tous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s