Méta-Cohérence

Dans le processus de l’élaboration de contenu, la cohérence agit tel un despote efficace et sans envergure.
A n’en pas douter, elle structure le réel et en permet la traversée, la relation à, l’appropriation par le récipiendaire de ce contenu (politique, marketing, commmunicationnel, pédagogique…)
En revanche, elle ne peut être autrement que limitante, puisque, par nature limitée — précisément par les élements qui lui sont constitutifs (fidélité aux représentations linéaires, aux dialectiques logiques et raisonnables.

Cependant nous pouvons noter qu’une approche en cohérence est également ce qui concourt à permettre, par la sortie du cadre ainsi fixé, l’expression libre, non par incohérence, mais le déroulement d’un esprit de métacohérence… ce virage est souvent négocié avec maladresse et le contenu prend alors une forme d’incohérence plate (certaines formes d’art dites moderne, ou l’adolescence pénible, vide de grace, et sans potentiel autre que celui du mimétisme programmé par l’environnement socio culturel (ou contre socio culturel — idem)).
En réalité, derrière la prétendue liberté ne se manifesteront que les expressions de contre cohérence (sommes toutes, très cohérentes).

A ce mouvement de l’esprit, le zen et l’assise peuvent entraîner.
Le virage developpe alors une multidimensionalité inespérée portant vers l’objet de notre foi, trésor de notre connaissance et non dans les murs de parpaings.

©FJ Dec 2021
Recueils / Partciipations
Telegram (Publications et Pratique)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s