Jeter Le Couvercle

La prise de contact directe, avec les profondeurs de son être, voilà de quoi ils ont tous peur.
Dès qu’ils la pressentent, elle leur apparait telle que leur quotidien brouillon ne saurait l’absorber, que si les flots de vie se deversaient sur le matières brouillées des pensées qui ont construit leur personnage de surface, ils l’évacueraient avec les eaux usées;
Ils négocient donc la perpétuation de leurs attachements à ce quotidien, à ce petit bricolage de surface, et recouvrent leurs puits de l’être d’une couvercle de concepts. Ils s’enveloppent d’un tissu tricoté d’idées et de positions. 

©FJ Jan 2021
Recueils / Participations
Telegram (Publications et Pratique)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s