Carrément perdu: Les Mystères de l’Ouest

Un mot pour parler de tout ce qui corrompt la vie psychique et empêche tout épanouissement: Le contrôle.
Plus précisément, la tentative de contrôle. Car le contrôle est ce que l’on cherche, ce qui nous donne l’illusion de l’équilibre à portée de pensée, mais il reste une oasis sur nos sentiers de perdition.

Si j’ai le sentiment que je dois contrôler, et que dans la réalité je ne peux jamais avoir la prise souhaitée sur la vie, je suis dans la frustration, confronté à l’impossible. Elle devient ma nature, comme une toile de fond sur laquelle continuent sans arrêt d’être diffusée une multitude de films. Ces tunnels de poussière lumineuse se dispersent d’autant plus vite que mes doigts se replient nerveusement pour les saisir.

Cette état de frustration s’auto-alimente du fait que je cherche à appliquer la seule stratégie que je connaisse, le contrôle et que grandit le décalage entre ce que je que je veux appeler « réel » et ce qui est réel. Plus je me débats dans mes saillies à l’assaut de la poussière, plus je m’épuise seul.

Être ceci, être cela, accéder à ce comportement qui appartient au kit de celui là que je voudrais être, pour croire un instant que je le suis: les tentatives d’identifications se succèdent et déterminent les pauvres stratégies pour atteindre un but évanescent. Alors, le contrôle se met en marche, sans succès. Il est d’autant plus aisé d’en être conscient que la volonté de main mise est grossière et saillante.

Finalement, il est plus facile de retrouver son chemin si je me sais carrément à l’ouest.

Y-a-il un autre point de fuite à cette perspective?
Un espace vient se glisser et m’apaise. Je souris au ridicule de mes élucubrations compulsives. Avec tendresse même, je les observe se diluer. Toujours présente mais dérisoires à présent. Puis je relâche mes doigts crispés et je respire, enfin. La vie arrivera quand elle arrivera, et les films d’anticipations sont de la science fiction. Alors qu’autour de moi, au delà de moi, se tourne un film unique que j’ai failli manquer.

Franck
TM=MT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s