Une Assise plus Loin

Assis sur le coussin d’herbe au bord de l’eau,
J’observe le temps-rivière m’engloutir.

Assis sur la branche de l’arbre de la berge,
J’observe l’homme au coussin que le temps engloutit.

Assis sur la butte un peu plus haut,
J’observe l’homme sur une branche
Qui cherche à échapper au temps.

Une assise plus loin,
Une assise au delà,
On n’échappe pas au temps qui passe.

Vraiment comprendre cela,
Se voir flotter vers les chutes d’eau,
C’est échapper au temps.

Franck

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s