La Mort, mon Métier

Moment d’ambiance

Mis en regard de ce vers quoi nous nous acheminons tous, peu d’éléments méritent leur place parmi ce qui nous préoccupe tant au quotidien.

Puisqu’on m’accuse, ici et là, de manquer d’implication, de me repaître dans l’abstraction, d’être pauvre en artifices rhétoriques — tel que, au hasard, la justification à l’invective imaginaire– je me fends d’un exemple et je le personnalise.

Moment intime

Je suis enseignant.
Il m’est souvent arrivé, il se peut que cela m’arrive encore, au demeurant, de considérer cette fonction dans la société comme un pis-aller, un histoire-de, un pendant-que, un en-attendant-mieux.

Les considérations qui m’agitent et motivent cette relégation de mon métier au statut périphérique, sont de l’ordre du jugement d’un niveau financier ou d’un set de responsabilités qui, du haut de ma perception, seraient plus à la hauteur de mon profil et sauraient fouetter avec davantage de vigueur le sentiment de vie qui me traverse.

Moment disruptif

Pourtant, si je devais mourir aujourd’hui, je serais beaucoup plus satisfait de penser à mon métier comme ayant été celui d’enseignant plutôt que n’importe quel autre poste de cadre supérieur poursuivant des projets que j’estimerais, à l’aube du grand saut, si telle avait été mon occupation professionnelle, dérisoires, vains et vaniteux.

Moment de vérité

Je suis profondément habité de la dimension humaine et non marchande (hormis les modestes (!) compensations et dédommagements de circonstances) qui imprègnent la fonction d’enseignant.

Comme il est noble celui qui verticalise dans l’horizontalité ! (a fortiori en comparaison de celui qui horizontalise dans la verticalité — mass media, marketers, institutions diverses).

Comme ils sont nombreux les visages de l’enseignant et multiples les remèdes qu’ils offrent à la lassitude, les voies d’épanouissement qu’ils ouvrent.

Père, mère, ami, conseiller, sage, humble apprenant, psychologue…

Toujours défricheur, aventurier, inventeur, grand convoyeur de foi, expert en casuistique, acteur invétéré, metteur en scène visionnaire, auteur habité.

Formateur de surface,
Enseignant des profondeurs,
Qu’est-ce qui ne se joue pas dans cette relation ?

‎Professeur, enfin,
‎Elève de soi-même ?

Franck

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s