De la Non-relation à la Co-vie

Plutôt que la recherche de compagnie, comme un remède à la solitude, il est possible que ce soit la stabilité émotionnelle que nous visions, répondant ainsi à une nécessité intérieure.

Plutôt qu’une relation montagnarde et tumultueuse c’est parfois la non-relation qui peut sembler être un plateau préférable.

Sortir de la relation pour entrer dans la non-relation avec visée de cohérence intérieure n’est pas un repli ou un abandon.

Si au premier abord cette démarche peut sembler relever du réflexe de survie — fonction qu’elle remplit d’ailleurs en sus — l’ inclination vers la non-relation est aussi l’espace qui permet l’émergence d’une vraie relation, qu’il conviendrait d’appeler Co-Vie, car dès lors, nous sortons du langage marchand.
Il n’y a plus de paix des cœurs à acheter par tel ou tel comportement, comme un pouvoir politique en place achète une paix sociale par telle ou telle subvention.
Cette paix des cœurs ne se fait plus au prix de telle ou telle concession.

Depuis cette plateforme de non-relation, il est possible de s’élancer vers une Co-Vie d’épanouissement.

La non-relation n’est pas un refus, un positionnement bourru que l’on aurait bras croisés.
C’est un espace creux où les amorces de conflits, les invectives, les crochets intéressés, les boutons déclencheur des plateaux de jeux psychologiques, peuvent s’activer.
Ils se lancent et se projettent sans donner lieu à une contrepartie réactionnelle qui aurait été opposée si l’on s’était trouvé dans la sphère de relation habituelle.

La non-relation est un (non) cadre où les nouveaux mo(n)des peuvent s’expérimenter.

Cette démarche crée un vide sanitaire psychologique duquel émergent de nouveaux modes.

Au sein de ce monde, les codes rigides qui s’appliquaient jusqu’alors peuvent se fissurer doucement, et d’autres échanges non marchands peuvent s’y inventer.
Dans ce vide, il arrive que le temps s’engouffre au point de disparaître.

Ces déclarations peuvent ébranler la foi de celui qui par choix, ou par la force des choses, se trouve dans l’antichambre de la non-relation.

À celui-ci, il faudra conseiller d’affûter son regard, encore et encore, sur la ligne de perspective vers laquelle toute cette démarche oriente.

La maturité relationnelle est post-économique.

Après s’être perdu dans les dédales des marchés, après avoir pressenti puis cherché l’autre monde, elle saura de laisser mettre à jour.

Certains moments de cette traversée peut-être angoissants et pousser le nageur en quête de surface.
L’apnée doit être visitée pour que la respiration s’approfondisse à son tour.
Les modalités ventilatoires sont ancestrales. Elles attendent notre redécouverte.

C’est à l’usure que l’on transcende l’usure.
Le taux d’emprunt s’étiole et disparaît.
Alors, comme la rose, l’oiseau, l’herbe ou la pierre, on covit sans pourquoi

Cette relation marchande qui nous a poussé dans ces retranchements créatifs prédomine dans les structures humaines, que ce soit de façon évidente et outrancière au sein des mondes professionnels, ou qu’elle s’insinue, en dépit des projections de chacun, dans les échanges intimes et ponctue la moelle du quotidien.

Ces logiques monétaires, de par la souffrance dont elle drape nos vies, mérite un regard doublement compatissant :

-envers nous-même qui avons relevé, et relevons parfois encore, de ces fonctionnements plus ou moins subtilement belliqueux.

-‎envers nos proches et nos moins proches qui ne savent s’en dépêtrer, ceux qui se sont tellement laissé redéfinir par ces mécanismes et qui ne perçoivent pas, ni ne sauraient envisager le fleuve à traverser.

 

Franck Joseph


©F.J oct 2018

Lien vers les Recueils en version papier :  RECUEILS

2 commentaires

    1. Bonjour Hélène
      Bien vu, le coût d’épée.
      ‘La rose fleurit sans pourquoi ‘ est originellement une formule d’A. Sibelius, je crois…
      Bonne journée également…
      Franck

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s