Silence Sacré

Tout ce que l’on peut dire de Dieu relève de ce que l’on peut dire.
Tout ce que l’on peut dire relève de la sphère du mental.
Ce qui entre dans la sphère du mental s’imprègne de la nature du mental.

Tout ce que l’on dit de Dieu est le reflet de nos peurs, de nos territorialités, de nos identifications.
Les mots sont la forme de l’écho d’infantilisme.
Ce qui se dit informe sur nos fixations, nos stratégies d’appropriations, nos mots ne parlent que des édifices chaotiques érigés à la gloire du moi.

Il n’y a rien à dire sur Dieu.
Dans la Bible, Dieu est un imprononçable tétragramme, on lui substitue pour les besoins du langage, ‘Élohim’, ‘Adonaï’.
S’il n’y a rien à dire sur Dieu, de quoi parle-t-on depuis la nuit des temps ?

Dieu, je ne peux le dire,
Pendant qu’en permanence et au delà des mots,
Dieu se dit.

Franck Joseph

A lire en format court : Silence Sacré (quote)


©F.J sept 2018

Lien vers les Recueils en version papier :  RECUEILS

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s