Pelures de Conscience

ceaux de conscience que l’on peut parcourir le plus facilement, ceux où l’on réside le long de nos vies, à mesure que l’on progresse sur un axe de superficialité décroissant, on trouve les couches concentriques esquissée un peu plus bas.
Quelle est celle où nous résidons ?
Dans laquelle existons-nous ?
Simultanément ou successivement, par tranche de vie ?
A quel moment, très concrètement dans notre quotidien sommes-nous de retour à la surface de l’être ?
Et tellement d’autres questions progressivement inutiles.

Ces couches peuvent être envisagées comme des tunnels circulaires et concentriques dans lesquels nous évoluons.

Il arrive que, sous nos pieds, les roches subitement se dérobent. Nous nous retrouvons alors dans la sphère suivante. Ceci peut être dû à la fragilisation des matériaux, du fait de nos passages répétés.
Cela peut aussi être l’expression de la grâce, d’une « heureuse coïncidence » (Huang Po).

Première couche

-Les scénarios que l’on rejoue (passé fantasmé), ou que l’on teste (futur hypothétique) et leurs conséquences émotionnelles. Sans avoir engagé de pratique spirituelle, au sens large, il s’agit de l’espace mental dans lequel la majorité des êtres humains évolue la majorité du temps.
Selon les personnes, et, pour une même personne, selon les époques de vie– voire les moments de la journée, la portée de ces scénarios sera plus ou moins importante.
Je peux ainsi être angoissé/par un futur lointain (la mort de l’être cher, la mienne, les dérèglements climatiques…) ou par des évènements imminents et triviaux (chercher mes clés dans ma poche alors que je ne suis pas devant chez moi…)

Seconde Couche

-L’analyse que l’on fait des éléments de cette première pelure et les choix de validation ou de non validation qui en résultent.
A ce niveau, je ne suis plus réellement pris par les vagues et les bourrasques… Il s’agit du décalage permis par une certaine cérébralité.
Je pense la matière mental par le mental. C’est le monde des rationalisations, des catégorisations, des choix d’adhésion ou des rejets. C’est aussi la sphère des calculs, de la gestion politique, des agencements et des optimisations.
La fulgurance de la lumière intérieure n’atteint pas ces rouages.
C’est un monde de sécheresse. Celui des professionnels, des objectifs, des résultats.
On y trouve des tableaux froids, et des conclusions qui s’imposent.
il s’agit d’un premier geste de renaissance; ici, on pousse dans la boue pour s’extraire de la boue. Bien que cet effort soit coûteux et peu efficace, l’esprit qui l’initie est un esprit de sagesse.

Troisième Couche

-Le lieu depuis lequel s’opère la réalisation suivante :  cette analyse, n’est pas pertinente. On y voit poindre un niveau d’être plus serein
Ici, calmement assis est celui observe l’analyste et l’inefficacité de ses gesticulations.
Les mondes du mental commencent à être distanciés. La lutte cesse : l’être se fluidifie. L’effort épuisant n’est plus présent comme modalité d’extraction…
Ici, on « laisse les morts enterrer leurs morts »…on ne s’échine plus.
Les mots, prégnants et productifs dans l’étape précédente ne sont plus perçus comme recours à la compréhension du monde.
Cette troisième couche est celle qui permet le pivotement d’un monde à l’autre. Elle ne constitue pas un univers propre mais représente l’essentiel changement de perspective, l’ouverture : celle de l’enfant qui perçoit la sortie après ses tentatives douloureuses (Siddhartha au sortir de l’ascèse), ou que des mains viennent chercher avant qu’il ne s’étouffe (maître).

Quatrième Couche

-L’expérience effective de cette sérénité.
Les mots ont perdus leur potentiel d’explications, et ne s’utilisent que pour s’effacer.

Ne reste que l’intime.
Le silence s’entend.

Franck Joseph


©F.J oct 2018

Lien vers les Recueils en version papier :  RECUEILS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s