Tout Petits Chefs (Elargissement du domaine de la paix)

Qu’il en aille des relations professionnelles, des sphères intimes, de nos interactions quotidiennes avec les acteurs du monde…
C’est une problématique très concrète que d’être confronté à l’autorité de celui qui ne perçoit le monde qu’en termes de découpages territoriaux, de parcelles à conquérir et de déséquilibres à organiser dans les répartitions.
Il nous arrive, ou nous est arrivé, d’être celui là pour l’autre.

L’être territorial souhaite ce déséquilibre toujours plus en sa faveur, et la répartition doit toujours tendre vers l’hégémonie. Il nous perçoit comme obstacle plus ou moins dense vers cette fin, et met en place un rapport de force.
Même si nous ne nous situons pas dans cette logique relationnelle, cette confrontation donne lieu à un rappel souvent aigu de la frustration qui naît de ces frictions non souhaitées.

La problématique naît de la rencontre entre ces deux critères :
-L’autorité, telle qu’elle est légitimée dans le cadre où elle s’applique (ex : l’entreprise)
-La limitation de la perception de la personne détentrice (et jouissant, ou fantasmant la jouissance) de cette autorité.

Formulons le blocage : Comment se positionner dès lors que nous n’avons d’autres possibilités que d’accepter ce contexte ?
Dans le cas des jeux politiques qu’impose le pouvoir, il n’est pas pertinent de s’impliquer de sorte à inverser les relations de pouvoir.
Les résidus de la pratique personnelle enseignent que les manigances politiciennes sont bien trop énergivores et ainsi amputeraient considérablement la qualité de vie de quiconque s’y emploierait.

Il faut sortir du cadre et y rester.
C’est dans cet apparent paradoxe que s’insinue l’espoir de sérénité.

Pour inverser le rapport qui mène à une frustration, il nous faut percevoir la situation, non pas à l’aune de l’autorité ou de l’inégalité des territoires psychologiques, mais en axant son regard sur la pauvreté intérieure et l’état de désœuvrement ou de tension qui seul peut motiver ce type de comportement anxieux, s’exprimant ici sous forme de recherche de contrôle.

Il ne s’agit pas de trouver un espace de compensation des relations insatisfaisantes mais de voir profondément, de quitter la superficialité pour axer la bague de focus sur les énergies à l’œuvre derrière un tel comportement.

C’est pour nous l’occasion de toucher ce que Jésus appelait « aimer ses ennemis ». Il ne s’agit pas simplement de les plaindre avec condescendance, mais de souhaiter sincèrement qu’ils touchent la paix depuis laquelle toute nécessité d’affirmation intempestive disparaît.

Expérimenter cet espace en nous est une bénédiction.
Connaître la situation de frustration, l’injustice fondatrice et préalable à ce débouché spacieux est la première des bénédictions.

Franck Joseph


©FJ Jan 2018
Les articles et méditations sont disponibles en livres ici : RECUEILS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s