Free drift à la lecture de Ramana Maharshi – notes

Dans Be who you really are, livre au sein duquel Daniel Godman recense les paroles de Sri Ramana Maharshi, apparaît cette phrase :

« The I-thought is the root of all thoughts »
(la pensée-je est la racine de toutes les pensées)

Ce dont on s’aperçoit, en observant ses pensées, c’est qu’il n’en est pas une seule qui ne soit sous tendue par l’égo.
En agissant sur cette pensée-racine, nous agissons sur l’ensemble des pensées.
Ramana Maharshi parle de la possibilité d’agir sur l’origine du flux mental.

Il est aussi nécessaire de constater la réalité de cette contamination universelle des pensées par l’égo. Pour pouvoir l’observer effectivement, il faut que naisse un contraste.

Tout est égo dans l’univers mental.
Il suffit cependant d’une brèche dans le flux, même infime, créant un minuscule ilot, non porté par l’égo et sur lequel il est possible de se tenir. Depuis cette perspective nous observons l’égo obnubilé par lui-même.
En circuit fermé, il se stimule et s’entretient. Cette dynamique est essentiellement le fruit d’une angoisse adjointe d’ignorance.
Animé par cette nécessité de se maintenir, d’une part et par l’angoisse de sa disparition d’autre part.
Il est l’écho des fonctionnements ancestraux, ancrés dans l’ignorance d’un mode opératoire alternatif.
L’égo est bien la force qui soutient l’édifice de toutes les pensées.  Il est ce que la poudre et la fusée sont au feu d’artifice.

Le feu d’artifice, toujours artificiel
La conscience ignorante croit y voir le ciel.

Franck Joseph

©FJ Feb 2019
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

 

3 commentaires

  1. Bonjour Franck.
    Dans le soufisme, la notion de l’égo n’est pas réduite ainsi. On ne considère que l’âme, c’est-à-dire Le Souffle, ou L’Esprit qui « évolue » dans le couloir de L’Être, ou involue. L’Âme naît et voyage en Elle. En cette Union, il n’est plus d’égo réellement, mais un Lieu qui n’est ni d’Orient ni d’Occident. On entre dans le Prétexte à La Connaissance. Celui qui a basculé de l’autre côté, ne s’identifie plus. Il est un Regard témoin. Quelque chose l’empêche d’être dupe. Il est agi. À quoi servirait de s’illusionner ?
    Nous sommes Cela sans désir de Cela. Cela est.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Neïla,
      Merci pour ces paroles.
      L’approche de Maharshi offre une « méthode » (?) avec un angle unique. Il n’a de cesse d’orienter encore et encore vers cette pratique de Vichara. Est-ce une étape menant à la Bascule ?
      A ceux pour qui il estime cela plus pertinent, il propose une approche plus en phase avec certaine traditions dualistes : le lâcher prise radical ; se remettre totalement, sans miette de doute, au Divin.
      Au delà de ce point de bascule, effectivement….ces réductions verbalisées perdent leur intérêt.
      très bon weekend à vous …
      f

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s