Le Saut

Depuis le conflit, depuis le centre du conflit,
Celui que l’on connait pour l’avoir investi
Tant de fois, jusqu’à en connaître les grains du mur,
Saurait-on sauter, depuis la terre du mal-être,
Vers le cœur de l’Être ?

Être étonné de bonheur alors qu’on y observe
Ce qui naît de nos cœurs et monte des boyaux,
Ce qui saladiait nos pensées, les essorait à l’infini.

Voir les bourrasques et ne pas se faire plaquer au sol sous leurs gifles hurlantes.
Aviver un bonheur qui jamais ne s’entame
Habiter au-delà des cris et des tempêtes,

Où des vents violents ne soufflent qu’une brise
Salée des larmes de ceux qui ne peuvent doucement les pleurer.

 

Franck Joseph

©FJ April 2019

Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s