Le Moins, le Pas

Cette illusion totale et répandue, est parmi les plus douloureuses au travers desquelles il nous appartient de passer.
Elle veut que : si j’entretiens mon corps, par le sport ou les soins cosmétiques, esthétiques, je pense qu’il vieillira moins, qu’il ne vieillira pas.
Nous disons ‘moins’, nous pensons ‘pas’.

La douleur lancinante ainsi que toute la cruauté qui se cache dans cette croyance enfouie, tient dans ce « moins ».

Ce « moins » n’est jamais un « pas » et ne peut jamais l’être. La vérité dit « moins » et le regard embué implore le « pas ».

Le « pas « est dans le « moins » …inexorablement ancré.

Il faut ici creuser, chercher du fond du cœur celui qui réclame le « pas » et refuse le « moins ».

Il est en nous un point depuis lequel le vieillissement se constate et ne se déplore pas.
Depuis ce point, il faudrait en effet être aveugle pour regretter le ‘moins’ et se cramponner au ‘pas’, quand, sous nos pieds, appelle l’infini.

Franck Joseph


©FJ July 2019

Poèmes, recueils, articles et romans disponibles en format papier : LIVRES ET RECUEILS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s