Prés Carrés (encore…)

(english version below)


Après avoir brouté l’herbe de l’enclos, méditer en dehors des barrières. Sans assaillants et sans propriétaires, elles n’existent que dans l’esprit des pratiquants.

Les contraintes de cette illusion sont telles que lorsque les barrières se dissolvent, les vents de liberté qui portent aux narines l’encens marin et soufflent aux oreilles les chants sacrés, découvrent le monde instantanément sous nos yeux avec le rire silencieux des joies les plus profondes. Les propriétaires sont les maîtres et les enclos, leurs doctrines

Franck Joseph ©FJ August 2019 Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS
English Version : Fields of Fear Now you have grazed the grass of all those dried up pens : Sit outside all fences. Surprinsingly appeased, as no attacker roams Harmoniously faithful as no farmer shelters. Have they stood anywhere outside your own vision ? When all the ties dissolve and barriers all melt down the winds of liberty carrying sea incences, whispering to your ear sacred chants of knowledge, unveil the worlds befoe your eyes as fears fall off riding a silent laugh, profound bliss arises (Farmers are the masters and beliefs are fences) Franck Joseph ©FJ August 2019 Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS Ce contenu est rendu possible à travers vos Participation Merci à tous de permettre la continuité de ce projet. Faire un Don

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s