La Prison de Zazen (note)

Le zen est parfois la prison de zazen.
Ceci au sens où les cadres conceptuels, philosophiques et géographiques limitent considérablement la portée — folle — de l’assise.

Ils la limitent autant qu’ils la protègent, finalement.

Je crois qu’il est sain que les grilles du zen protègent zazen et le limitent,
puis que le pratiquant s’en extraie.

Franck Joseph

texte et photo©FJ January 2020

Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s