Sortir du Burn-Out (1/2)

An English version is available here : A Way out of Burnout


Je pense que si l’activité professionnelle fatigue tant, c’est parce qu’elle agit tel un brouilleur de notre réseau naturel.

Je pense que la situation est encore plus patente dans le cas de l’âme contemplative.

La gamme de fréquences naturelles où s’expriment ces climats psychiques est brouillée par l’activité professionnelle.

Cette dernière, par le rythme, le langage, les impératifs de productivité ne permet plus l’expression du décalage propre à la pratique contemplative.

Comme un effet chorus mal réglé, s’en suit un sentiment de fatigue important.

Cette dé-corrélation prend notamment la forme de fatigue physique.

Que faire alors, face à ce constat ? Serait-il possible d’habiter le spectre naturel dans toute sa profondeur ?

Cela n’éteint pas pour autant le brouilleur qu’est l’univers professionnel : il continue de nuire, mais par la réduction de la bande au sein de laquelle il s’exprime, se trouve peut être une solution…

Depression

Un des facteurs de succès de l’emprise qu’il exerce est cette obstination ridicule et caractéristique, celle que l’on finit par oublier tant elle est constitutive de bien des milieux professionnels.

Cette activité à laquelle nous sommes le plus souvent contraints de dédier nos précieuses heures de vie attire progressivement notre capacité d’attention et finit par devenir l’unique objet de cette dernière.

De là, l’apparition de toute la gamme des phénomènes depressoïdes.

(Suite : Sortir Du Burn-Out (2/2))

Franck Joseph
©FJ Oct. 2020All rights reserved.
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS
Soutien et Participation

2 commentaires

  1. Merci une fois de plus pour ces mots si proches d’un vécu pourtant difficile à décrire. « Serait-il possible d’habiter le spectre naturel dans toute sa profondeur ? » Pour ma part, je n’ai pas réussi cette prouesse en restant noyée dans le « brouilleur », et j’ai choisi… la fuite : ) ou vu d’une autre perspective : le grand plongeon dans une future activité où, effectivement, mon « âme contemplative » est réjouie et épanouie !

    Aimé par 1 personne

    1. merci pour ce retour… très joliment tourné..
      La reconversion n’est une fuite que pour celui qui l’ignore, non ?

      Très bonne journée à vous !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s