Le Lionceau (et le) Thérapeute

Certains moments de nos vies ont le pouvoir de figer en vérité.

De ces instants, c’est une oeuvre en trois dimensions qui émerge et la réalité alors devient l’exposition d’un photographe dont le regard a percé à jour un aspect de nos sociétés.

C’est face à un tel moment figé que je me suis retrouvé en amont de l’écriture de ce texte.
Voilà 24 heures que je suis agacé par une douleur à l’épaule que je n’ai pas ressentie depuis plusieurs années.
Pour être exact, davantage que la douleur en elle-même, c’est l’idée de me retrouver dans un inconfort passé (et que je pensais révolu) qui cause mon irritation.

En passant devant mon plus jeune fils, je lâche un
-“Si seulement, quelqu’un pouvait me faire un massage”…
La ligne ainsi lancée se tend instantanément quand il me propose avec une intonation d’eureka : –“Je peux t’en faire un si tu veux”…
-”trop facile”, me dis-je…

Sous les douces mains à peau d’enfant qui me prodiguent avec joie cet apaisement, me vient alors la considération suivante : 

 Qu’est ce que cela dit de nos sociétés quand les masseurs, soigneurs, thérapeutes….(dont je suis aussi…calmons-nous…) demandent en échange de ce bien — tout simple — , quelque dédommagement financier.

Il paraît que — comme dans ce qui attrait à la psychanalyse — la rémunération fait partie intégrante du processus de guérison. (N’est-ce pas là un argument cultivé par ceux qui tiennent le panier d’osier ?)
Pour autant, le soin, l’attention donnée sont déjà monnaie puisqu’ils matérialisent l’échange humain.
L’argent payé est alors un paiement pour le paiement.

Le thérapeute reçoit une plus-value fiduciaire sur son investissement.
Ceci, cette photographie de l’acte gratuit dont je bénéficie, illustre, en creux, la profondeur d’infiltration des logiques commerciales dans nos vies et l’impossibilité dans laquelle nous nous trouvons effectivement de faire advenir un autrement.

Le contexte d’inconfort appelle le soin.
Une fois celui-ci terminé, les protagonistes peuvent se remercier mutuellement…

…Pendant qu’autour la société continue d’exiger le rendement à tout-va et l’exploitation intéressée des contextes que la vie déroule. 

Il ne s’agit pas pour autant de fustiger la compensation financière. En effet, les thérapeutes (à nouveau, dont je suis ! Voilà pourquoi je me permets ces remarques) ne peuvent être des va-nu-pieds errant le sourire aux lèvres, heureux de dormir dans les fossés et de croquer des cailloux.
Pouvons-nous mais d’être suffisamment vigilant — puissamment vigilant — pour ne pas nous laisser happer dans les pièges qu’elle nous tend et dont le principal est la substitution de la fin au moyen.
Pratiquons la conscience.
Encore.

Franck Joseph

Text ©FJ July 2020
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS
Ce contenu est rendu possible à travers vos Participations
Merci à tous de permettre la continuité de ce projet.


2 commentaires

  1. « la rémunération fait partie intégrante du processus de guérison »

    C’est notre compréhension de l’argent qui est faussé.
    L’argent est une mesure de temps. Le temps passé à accomplir une action. Nous avons perdu son sens pour en faire une notion de bien matériel à accumuler.
    Dans l’étymologie du dernier on retrouve cette notion du temps. L’étymologie des mots nous enseigne aussi le sens qu’on a perdu. Et on a voulu coller aux pyramides du pouvoir des uns sur les autres et considérer sans être choqué qu’une heure de vie d’un ingénieur vaut plus qu’une heure de vie d’une éboueuse.

    Votre fils à passé du temps à vous masser !
    Il vous l’a offert comme un don de son temps !

    Aimé par 2 personnes

    1. Bonjour Stephen,
      Merci pour ce commentaire éclairé.
      La relation à l’argent, et surtout, l’intéret que l’on y porte, toutes les projections dont il est le receptacle….voilà encore une belle sphère de pratique !

      A bientôt j’espère,
      Très bonne journée,
      franck

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s